RPN - Restaurant, Pubs and Nightclubs in Lebanon

Welcome to our second edition of your favorite handbook to everything that Lebanon has to offer.


In our previous edition, we believe we came out with a bang to bring to you a detailed and informtive list of the finest RESTAURANTS, the swankiest PUBS and the flashiest NIGHTCLUBS in the country in addition to the finest HOTELS, wildest EVENTS, and MUCH MORE, and we hope to keep bringing you the finer of the finest still.

With the start of the year's oth quarter, it would be of no surprise that many outlets will come out with some Earth shattering offers and of course, delicous food and much more to enjoy the last few months of the year. Go through RPN and narrow down on the best of what Lebanon has to offer.

In this edition, you will find plenty of features on lifestyle and culture which reflect Lebanon in every angle and also on how one can better their current lifestyles. also, find additional reviews of RESTAURANTS, PUBS, NIGHTCLUBS, HOTELS, and much more spread across the country.

We hope that, as before, you find this edition as comprehensive as the first on and it's guarantee that it will keep getting better and better. I would like to thank you once again for choosing RPN. After all, you have chosen the best of the rest !

Enjoy Lebanon !!

Regards,
Bassem Attar

Site Internet : www.rpnandmore.com
Guide 2010 : Cliquez ici

Un été de feu au Liban



Une immersion complète au sein de la vie quotidienne de la FINUL, et de son contingent est une invitation rare à la compréhension interne d'une force aussi emblématique que cette force intérimaire au Liban.

Le général Alain Pellégrini en assume le commandement lorsqu'en juillet 2006 une guerre éclate entre l'armée israélienne et les combattants du Hezbollah. Elle va durer 34 jours.

A la fois diplomate et chef militaire, totalement isolé, il va devoir gérer la crise au mieux, autant pour la sauvegarde des populations que pour la préservation des intérêts des Nations unies.

Son témoignage est une suite de révélations concernant les prémices d'une guerre en gestation, le récit totalement inédit du déclenchement du conflit, le déroulement au jour le jour des affrontements, les stratégies cachées des belligérants et les nouvelles tactiques de combat. Il analyse également les conséquences du conflit et montre comment la communauté internationale a su prendre en compte la nouvelle donne régionale pour donner à la FINUL une dynamique adaptée. 32 ans après sa création, elle est toujours au Liban Sud.



Entré à l'École Spéciale Militaire de Saint-Cyr en 1966, Alain Pellégrini fait une carrière de fantassin dans les Troupes de Marine où il alterne le " terrain " et les postes de responsabilité en état-major et en école, en France et à l'étranger.

Spécialiste de l'Afrique et du Moyen-Orient, il participe à de nombreuses missions hors de France et cumule en particulier sept années de séjour au Liban où il termine sa carrière en 2007 à la tête de la FINUL.

Edition Economica
I.S.S.N. : 2107-156X
I.S.B.N. : 978-2-7178-5960-7
Prix : 29 Euros

Fête Nationale du Liban

La fête nationale du Liban a lieu le 22 novembre.

Ce jour là, le pays fête son indépendance obtenue de la France,
en 1943, soit le 67ème anniversaire.



Bonne Fête Nationale à tous nos amis Libanais !!!

Marathon de Beyrouth 2010

(Photographies d'Hervé Piglowski / Textes de l'Orient le Jour - Editions du 7 et 8 novembre 2010)


Le Tout-Beyrouth a vibré, hier l'espace de quelques heures, au rythme de « son » marathon. C'est sous un ciel bleu et un soleil doux que quelque 30 000 participants, venant de plus de quatre-vingt-cinq nations et au premier rang desquels se trouvait le Premier ministre Saad Hariri, se sont tous alignés pour le départ des différentes courses, faisant de cette manifestation le plus grand événement sportif jamais organisé sur le territoire libanais.



De nombreuses personnalités ont également participé à la course, notamment le ministre de l'Intérieur, Ziyad Baroud, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Ali Abdallah, ainsi que de nombreux membres du Parlement, à l'instar de Simon Abi Ramia et Sethrida Geagea, ainsi que le président de la commission parlementaire de la Jeunesse et des Sports Ammar Houry, accompagnés de membres de la commission et de l'ancienne ministre Leila Solh Hamadé qui a aussi donné le coup d'envoi du marathon de 10 km des participants en chaise roulante.
Comme chaque année, la course 10 km « Fun Race » a regroupé des ONG qui brandissaient des panneaux pour leurs causes respectives, des comités d'entreprise affichant des slogans divers, des militants de Greenpeace, etc. Des déguisements plus ou moins saugrenus ont complété ce tableau coloré et festif. Trois heures plus tôt, les marathoniens prenaient, eux, le départ de la principale course qui sillonnait sur 42,195 km une grande partie de Beyrouth.

En plus des éléments qui font le charme habituel de la capitale libanaise, les participants se voyaient proposer un intéressant parcours, serpentant dans les rues de Beyrouth et sa banlieue, à partir de l'avenue Gamal Abdel Nasser, puis Tayyouneh, Omar Beyhum, les avenues Hamid Frangié, Imam Khomeyni, Imam Sadr, Hadi Nasrallah, Béchara el-Khoury, Abdallah Yafi, ensuite Galerie Semaan, rue Gharios, rue de Damas, Chevrolet, Youssef el-Hayek, Marché du dimanche, corniche Pierre Gemayel, la rue d'Arménie, la rue St-Joseph, la route côtière, Zalka, Jal el-Dib, la Marina Dbayé, pour finalement retourner au point d'arrivée, prévu à la place des Martyrs.

Domination éthiopienne

Une fois de plus et comme l'édition précédente, la ligne ne nous a pas réservé beaucoup de surprises sur le plan des résultats techniques, dans la mesure où l'Éthiopien Mohammad Tammam remportait l'épreuve devant son compatriote Abiri Chan Lima suivi du Kényan James Makaria qui a complété le podium.

Déjà en tête à mi-course, Tammam s'est imposé après une impressionnante échappée en solitaire, manquant de peu de briser le record du marathon enregistré l'année passée par son compatriote Mohammad Hussein (2h16'13'') avec un chrono de 2 heures 16 minutes et quarante-trois secondes.
Le trio de tête africain avait faussé compagnie au peloton des suivants à quelques kilomètres de l'arrivée, mais Tammam prenait le meilleur sur ses camarades d'échappée pour terminer en première position avec moins d'une minute d'avance sur Lima et Makaria, qui ont franchi la ligne d'arrivée tour à tour à une minute d'intervalle.

Même ordre d'arrivée des nations chez les dames où l'Éthiopienne Atavera Hotariking décrochait la première place devant sa compatriote Mihiret Anamo, suivie de la Russe Irina Kazoboskaya.

Kreidi vainqueur en chaise et Awada premier Libanais

En chaise roulante, le Libanais Roger Kreidi a remporté la course devant son compatriote Rachad Hejjaj Mohammad avec pratiquement plus d'une heure d'avance et un temps chrono de 3 heures 8 minutes et cinquante secondes.. Derrière Mohammad, c'est Youssef el-Moulla qui est venu compléter le podium avec un chrono de 4 heures 16 minutes et 1 seconde.

Le Libanais Hussein Awada a été cette année encore le premier Libanais à rejoindre l'arrivée, courant en un temps de 2h 20'31'', soit plus de treize minutes de moins que son chrono enregistré lors de l'édition 2009, brisant de ce fait son record personnel.

Le deuxième Libanais, Ali Awada, enregistrait un chrono de 2h 34'58'', devançant de peu Ahmad Farkouchi qui n'était qu'à quatorze secondes derrière.

Sonia Wansa Hanna, 1re Libanaise sur les 42,195 km

Chez les Libanaises, sur cette distance mythique que représentent les 42,195 km, Marie el-Amm a mené aisément la course jusqu'au 35e kilomètre. Elle semblait être promise pour la 5e fois a la 1re place du podium libanais. Mais comme dans une tragédie grecque (et c'est le cas de le dire), son talon d'Achille a lâché à 7 kilomètres de l'arrivée. Très vite, Elga Trad (club Vétérans) comblait les 500 m qui la séparait de Marie qui, après une courte escale, à la Croix-Rouge, reprenait la course en boitant. Au 36e km, Elga prenait la tête et bien avant le 37e, Sonia Hanna (Inter-Lebanon) se plaçait à bonne distance d'Elga, reléguant ainsi Marie à la 3e place. Se retirer de la course ne fut jamais une option pour Marie.

Au 38e kilomètre, Sonia prenait la tête et à son 2e marathon renversait la table et terminait a la place très bien méritée de 1re Libanaise, suivie consécutivement par Elga et Marie.
Inter-Lebanon prenait donc la 1re et 3e place chez les Libanaises, tandis que le club des Vétérans remportait la 2e place.

À signaler que ces 2 clubs libanais ainsi que le club de l'Armée libanaise pourvoient la quasi-totalité des coureurs sur route au Liban.

La palme d'or au BMA

Finalement, la palme d'or de ce marathon revient incontestablement à la société organisatrice BMA (Beirut Marathon Association), qui a accueilli une trentaine de milliers de participants de 86 pays, dans une atmosphère de fête, de convivialité et de courtoisie. Encore une fois, May el-Khalil et son équipe ont réussi leur formidable pari issu d'un rêve qui a commencé il y a déjà huit ans en 2003. Chapeau donc aux organisateurs, aux membres de la Croix-Rouge, aux Forces de sécurité intérieure et à l'armée libanaise, ainsi qu'aux bénévoles de tout poil qui ont su, le temps d'une journée, réunir les Libanais toutes tendances politiques confondues.

L'édition 2010 du marathon de Beyrouth, sur le plan de l'organisation, n'a plus rien à envier aux grandes villes organisatrices de ce genre de manifestations (New York, Boston, Londres, Paris, Berlin...). Le pactole du vainqueur (25 000 dollars) a lui aussi nettement augmenté puisque, lors de l'édition 2009, le vainqueur n'empochait que la modeste somme de trois mille dollars américains.

Les résultats techniques

Marathon 42,195 km [International]

Genre Nom Pays Temps
Homme Mohammad Tammam Éthiopie 2h 16'43''
Homme Abiri Chan Lima Éthiopie 2h 17'30''
Homme James Makaria Kenya 2h 18'20''
Femme Atavera Hotariking Éthiopie 2h 41'15''
Femme Mihiret Anamo Éthiopie 2h 44'04''
Femme Irina Kazoboskaya Russie 2h 46'05''

Marathon 42,195 km [Liban]

Genre Nom Pays Temps
Homme Hussein Awada Liban 2h 20'31''
Homme Ali Awada Liban 2h 34'08''
Homme Ahmad Farkouchi Liban 2h 34'30''
Femme Sonia Hanna Liban 3h 25'25''
Femme Elga Trad Liban 3h 35'10''
Femme Marie el-Amm Liban 3h 37'09''

Fun Run 10 km

Genre Nom Pays Temps
Homme Ahmad Mohammad Liban 0h 32'41''
Homme Ibrahim Kassem Liban 0h 35'26''
Homme Saad Zeidane Liban 0h 35'45''
Femme Maya Itani Liban 0h 35'46''
Femme Nahida Kassem Liban 0h 36'17''
Femme Jacqueline Bichour Liban 0h 36'18''

Marathon Handicap

Genre Nom Pays Temps
Homme Roger Kreidi Liban 3h 08'50''
Homme Rashad Hejjaj Mohammad Liban 4h 14'00''
Homme Youssef el-Moulla Liban 4h 16'01''

Participants aux précédents Marathons
  • 2003 : Run Beirut Run (6.000 coureurs),
  • 2004 : Be Part of it (12.000 coureurs),
  • 2005 : Run Beirut Run (17.000 coureurs),
  • 2006 : For the Love of Lebanon (22.000 coureurs),
  • 2007 : It’s my Marathon (30.000 coureurs),
  • 2008 : With their Strength we Run (30.000 coureurs),
  • 2009 : It’s Time to Run (32.000 coureurs).
Résultats des précédents Marathons

2003
Genre Nom Pays Temps
Homme Paul Rugut Kenya 2h17’04’’
Femme Violetta Uryga Pologne 2h42’29’’
Homme Ali Awad Liban 2h44’14’’
Femme Marie Bejjani Liban 3h34’53’’

2004
Genre Nom Pays Temps
Homme Eshetu Bekele Éthiopie 2h17’31’’
Femme Anastasia Ndereba Kenya 2h36’46’’
Homme Ali Awad Liban 2h29’04’’
Femme Marie Bejjani Liban 3h31’37’’

2005
Genre Nom Pays Temps
Homme Francis Kamau Éthiopie 2h19’20’’
Femme Jane Omoro Kenya 2h42’19’’
Homme Omar Abdellatif Liban 2h31’21’’
Femme Maria Pia Nehmé Liban 3h22’37’’

2006
Genre Nom Pays Temps
Homme Mosas Kemboi Kenya 2h17’28’’
Femme Youniss Korir Kenya 2h49’17’’
Homme Omar Abdellatif Liban 2h31’48’’
Femme Marie Bejjani Liban 3h17’51’’

2007
Genre Nom Pays Temps
Homme Tamrat Elanso Éthiopie 2h19’46’’
Femme Adanech Jemilu Éthiopie 2h44’24’’
Homme Hussein Awada Liban 2h29’00’’
Femme Maria Pia Nehmé Liban 3h20’53’’

2008
Genre Nom Pays Temps
Homme Alemayehu Shumye Éthiopie 2h12’47’’
Femme Alemtesehay Hailu Éthiopie 2h37’20’’
Homme Hussein Awada Liban 2h23’56’’
Femme Marie elAmm Liban 3h16’55’’

2009
Genre Nom Pays Temps
Homme Hussein Mohammad Éthiopie 2h16’12’’
Femme Miheret Pigna Éthiopie 2h42’41’’
Homme Hussein Awada Liban 2h33’29’’
Femme Maria Pia Nehmé Liban 3h18’21’’

Liens

Vidéo Clip

Lettres en Fête 2010 - Jeopardy

Lieu : Espace Agora

Date : 29 octobre 2010

Heure : 20h00

Nombre de Participants : 15

Gagnants : Jean & Julien


Photographies



Vidéo

Salon du Livre 2010 - Stand UFE


Photographies

Salon du Livre 2010 - Conférence d'Antoine Sfeir

Thème : « Etat des lieux régional des Proche et Moyen-Orient. La France, son action et ses perspectives d’avenir »

Lieu : Salle Gibran

Date : 29 octobre 2010

Heure : 18h00

Nombre de Participants : 100


Photographies



Vidéo

Le Rotary lance son initiative « ensemble pour le Liban »

Par Patricia KHODE, le 30/10/2010

Nicolas Choueiri, président du comité organisateur.
À ses côtés, Ronald Farra, représentant du gouverneur du district.

Durant cinq jours, 230 rotariens du monde entier se sont retrouvés au Liban. Au programme, un dîner de gala certes, des réunions avec des rotariens libanais et une tournée du pays. Ainsi, le groupe s'est rendu au Liban-Sud, au Liban-Nord et dans la Békaa. Il a aussi visité la grotte de Jeita et le Musée national. Cette visite devrait encourager les rotariens, étrangers ou d'origine libanaise, à financer certains projets dans le pays.

Nicolas Choueiri, président du comité organisateur de l'initiative « ensemble pour le Liban », a souligné dans un entretien avec L'Orient-Le Jour que l'association « a notamment pour but de créer des liens entre rotariens du Liban et ceux de la diaspora, ainsi qu'avec les rotariens amis du Liban, qui ont toujours exprimé leur soutien à notre pays ». Il a aussi noté que « c'est la première fois qu'une telle initiative a lieu au Liban ». Il a notamment indiqué que « l'événement se prépare depuis un an. Il a fallu créer le concept, préparer un logo, envoyer les invitations... Dans ce cadre, le comité est entré en contact avec toutes les revues rotariennes du monde et avec les gouverneurs des districts. Un site web a été aussi mis en place ». Il a souhaité que « cet événement, qui a duré cinq jours au Liban, puisse renforcer les liens entre les rotariens locaux et du monde afin qu'ils parviennent à développer divers projets ensemble », notant que le comité œuvrera pour que ce genre d'événement se tienne chaque année. En tout, 225 rotariens venus de 15 pays ont participé à l'initiative « ensemble pour le Liban ».

Wehbé Azar, ancien président du club Rotary de Beyrouth métropolitaine, a indiqué dans un entretien avec L'Orient-Le Jour que « le Rotary est composé de 32 000 clubs dans le monde, regroupant un million deux cent mille adhérents. Le Liban compte 600 membres divisés en 24 clubs. Fondé en 1905 dans l'Illinois par Paul Harris, le Rotary a vu le jour au Liban en 1935. Il a eu de prestigieux présidents, notamment Khatchik Babikian, Francis Kettaneh, Wahib Ninni et Ignace Mouawad ».

Concernant l'événement organisé à Beyrouth, il a souligné qu'il « a pour but de permettre aux rotariens d'origine libanaise de renouer avec leur pays et aux rotariens étrangers d'effectuer des contacts avec les Libanais, et ce dans le but notamment de mettre en place et de financer des projets humanitaires et de développement durable dans tout le pays ».

Il a affirmé que les rotariens qui étaient présents à la réunion de Beyrouth viennent des quatre coins du monde, notamment des États-Unis, de France, de Suisse, de Belgique, d'Italie, d'Allemagne, des Pays-Bas, des Émirats arabes unis, d'Égypte, de Turquie, du Venezuela, du Maroc, du Brésil, de Grèce et de divers pays d'Afrique, dont la Côte d'Ivoire.

Le Liban fait partie du district 2 450 qui regroupe dix autres pays : la Jordanie, les Émirats arabes unis, Chypre, l'Arménie, la Géorgie, le Soudan, Bahreïn, l'Égypte et la Palestine. Les membres de ces pays se rencontrent une fois par an lors d'une conférence. En février 2011, le Rotary tiendra une réunion sur la paix. Elle aura lieu à Charm el-Cheikh.


Des projets humanitaires et de développement

Assem Abdelrazzak est le gouverneur du district 2450. Il était à Beyrouth pour l'occasion. Il a affirmé à L'Orient-Le Jour qu'un « tel rassemblement constitue une occasion pour faire connaître aux rotariens de l'extérieur les besoins du Rotary au Liban. C'est une façon de resserrer les liens, de rapprocher les pays et les continents et de renforcer la communication. Lors de ce genre de réunions, on peut trouver des financements pour des projets humanitaires relatifs notamment à l'éducation et à la santé ».

Il a souligné qu'en « Égypte, par exemple, le Rotary s'occupe de projets relatifs à la santé et à l'alphabétisation. En Arménie, l'organisation s'occupe de petits projets concernant les personnes âgées et les enfants dans le besoin ». Concernant le financement des projets, il a mis l'accent sur les fonds accordés dans les pays du monde entier par la Fondation Rotary. Au Liban, les projets financés par le Rotary s'élèvent à quelque 50 000 dollars chacun.

Jamil Mouawad, président du Rotary Club de Zghorta-Zawiyé, a indiqué que « les réunions de l'organisation ont notamment pour but de renforcer les liens entre les rotariens alors que les projets de développement exécutés misent sur l'amélioration du niveau de vie des populations. Ils ont un caractère humanitaire. Au Liban, le Rotary aide notamment sur le plan de l'éducation, fournissant des bourses aux étudiants. Certains poursuivent leurs études à l'étranger et optent pour des diplômes relatifs à la paix et à la résolution des conflits, thèmes encouragés dans le monde entier par le Rotary », a-t-il ajouté. M. Mouawad a souligné également qu'au « Liban, le Rotary participe aussi à la mise en place de programmes relatifs à la filtration de l'eau dans les écoles ».

Reinard Fricke est ancien gouverneur du district d'Allemagne. Il a affirmé à L'Orient-Le Jour que « la réunion tenue au Liban revêt beaucoup d'importance, car le pays est sorti de la guerre et que cette visite constitue une occasion pour voir ce que les Libanais ont accompli depuis ». « Je suis Allemand, et je sais comme il est difficile de reconstruire un pays et d'œuvrer à la réunification de ses habitants », a-t-il dit. « Nos deux peuples se ressemblent. Ils ont vécu des moments difficiles, mais ils n'ont pas arrêté pour autant d'aimer la vie », a-t-il ajouté.

Gianni Jandolo, rotarien d'Italie, a mis l'accent sur l'importance de « la réunion tenue au Liban, car le pays se trouve au cœur de la Méditerranée et partage avec l'Italie des valeurs communes. Le Liban est également un exemple de coexistence ». Il a aussi souligné qu'actuellement « les Rotary Clubs italiens et libanais se préparent à lancer une initiative commune, qui devrait englober plus tard tous les pays du bassin méditerranéen ».

Kamal Chehayeb, originaire de Aley, vit depuis 1967 aux États-Unis. Rotarien depuis vingt ans, il est venu de Detroit pour prendre part à l'événement. Il a mis l'accent sur les projets financés par l'organisation, notamment pour aider les jeunes et pour le développement dans le monde. Il a souligné que « le Rotary Club de Michigan - Detroit avait remis 400 000 dollars au Liban. Grâce à cette coopération, un projet a été mis en place à Aley ».

Le séjour des rotariens venus des quatre coins de la planète a été entamé par une séance inaugurale tenue à l'hôtel Habtoor. Lors de cette séance, Nicolas Choueiri, président du comité organisateur, Ronald Farra, deux fois représentant du gouverneur du district, et Farid Gibran, ancien gouverneur du district, avaient pris la parole.

Liens

Bienvenue en Libania



Bienvenue en Libania est une invitation à voyager en terre connue, avec un regard nouveau, une émotion nouvelle.

Imaginez une galaxie formée de planètes petites et vulnérables.
Photographiées, ces planètes, qui représentent chacune un endroit du Liban, ne dévoilent rien au-delà de leur beauté. Elles font passer en nous une émotion qui pousse à agir, à redécouvrir l’endroit, l’aimer, s’en occuper... un peu comme les explorateurs d’antan qui partaient à la recherche de ce qu’il y avait derrière la mer, derrière la montagne.

Cette fiction photographique est inédite. Elle nous amène à repenser notre rapport avec ces mini-mondes qui portent en chacun l’histoire, l’âme et la vie de « Libania ».

Photographies et concept : Melkan Bassil


Kfardebiana

Rawche

Tyrus